Paradoxal Système !

Paradoxal Système !

Dernièrement je me livrais à des considérations avec une amie, ce qui a eu pour conséquence dans mon esprit une plus fine compréhension de la psychologie des hommes.

Je regardais il y a quelques temps plusieurs vidéos d’un intellectuel brillant, mais trop engoncé dans son marxisme intégral et sa dialectique indigeste, tant et si bien qu’à la longue, on aurait dit un robot étant passé par une lessiveuse de cerveau, à ce propos, je pense à cette scène du film les sous doués où l’acteur Daniel Auteuil passe dans la machine à bourre-pif pour ingurgiter ses leçons !

Je trouvais son discours séduisant, mais il y avait quelque chose qui me chaffouinait « aux encoignures », qui me mettait mal à mon aise, et plus que tout, j’avais un argument contradictoire que je n’arrivais pas à exprimer mais que je sentais prêt cependant à émerger de mon inconscient.

Je viens de mettre les mots sur ces pensées enfouies qui ont subitement fait irruption par la grâce du lâcher prise et de ma cogitation introspective…

Ma théorie du tout !

Depuis plusieurs années j’ai une approche globale de l’existence, et dans mon cerveau se côtoient et cohabitent aussi bien les sagesses anciennes que des notions de physique quantique !

J’en suis arrivé à la conclusion que la majorité des hommes se fourvoient dans leur approche du monde, car celui-ci n’est que dualisme !

Un monde où le bien côtoie le mal, où tout ce qui est en haut est en bas pour faire les miracles d’une seule chose comme l’aurait dit Hermès Trismégiste le père de l’alchimie, et où le macroscopique tout comme le microscopique sont intrinsèquement liés par les particules élémentaires à l’origine de toute matière, il nous faut donc cultiver le collectif et l’individuel de notre Moi profond pour atteindre notre pleine Humanité, contrairement aux communistes et aux anarchistes pour qui le seul collectif importe, au passage et de toute évidence, les idéologues communistes ne se seraient-ils pas passés le mot avec leurs antagonistes capitalistes pour avoir une emprise totale sur la communauté des vivants ?

J’ai l’habitude de dire que nos hommes politiques feraient mieux de rebrancher les câbles de leurs connexions neuronales, car de toute évidence, leurs cerveaux tournent sur deux pistons, mais les idéologues feraient mieux d’en faire tout autant parce que leurs calebasses moulinent à la manière d’ hémiplégiques faisant des ronds dans l’eau… ( Auto et moto-dérision !)

Car c’est le propre de toutes les idéologies que de s’insinuer par la contrainte ou par la ruse sophistique dans les esprits en regard de notre système éducatif de dressage à la servitude volontaire, alors qu’en changeant de paradigme, les hommes se rendraient compte qu’ils ont la solution à bien des problèmes…

Ceci étant dit, l’anarchie telle que la professait Pierre Kropoktine avec son merveilleux livre « l’entraide» est encore la plus séduisante et la plus viable des solutions.

Je vais pousser l’aporie et l’ oxymore à son paroxysme et imaginer un principe d’anarchisme spirituel sans dieu ni maître, l’ami Nietzsche en donnerait des coups de marteau dans sa tombe à n’en point douter !

« L’univers, qui contrôle toute vie, a un équilibre féminin et masculin, prédominant sur notre terre mère sacrée. Cet équilibre doit être connu et devenir un facteur déterminant de toutes les décisions, qu’elles soient spirituelles, sociales, médicales, éducationnelles ou économiques. Une fois que l’équilibre fait partie intégrante de notre vie, toute action et ses conséquences s’inscrivent dans un parcours où les buts que l’on s’est fixés deviennent une réalité et une suite logique. Les bonnes choses arrivent aux bonnes personnes. Souvenez-vous que le temps est de votre côté. » – Russell Means (1939 – 2012)

Cette très belle explication m’avait mis sur la voie, du temps où je me posais de nombreuses questions sur les innombrables coïncidences et synchronicités qui se jouaient de moi, en même temps que je découvrais les travaux de C G Jung, pour de fil en aiguille en arriver à une approche de la physique quantique !

Il ne faudrait pas oublier le rôle fondamental de notre sommeil dont les chercheurs minimisent la fonction, la nuit portant conseil, nous sommes connectés à notre Moi profond, siège de la pensée, qui selon certains se trouverait dans l’au-delà, notre cerveau ne jouerait le rôle que d’une antenne relai.

Par delà le bien et le mal, connaissons-nous nous mêmes et entraidons-nous les uns les autres, nos particules élémentaires associées à nos pensées s’occuperont du reste…

 

Patrice

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s